Menu

lundi 25 novembre 2013

Grossesse et tabac : en finir avec les idées reçues


Est-ce vraiment dangereux de fumer pendant la grossesse ? Puis-je allaiter si je fume ? Il paraît qu'il vaut mieux fumer que d'être stressée, est-ce vrai ? face a ces interrogations,  voici  réponses concrète aux questions des femmes enceintes. 

Beaucoup d'idées fausses circulent encore sur l'association tabac et grossesse. En outre, les femmes ne trouvent pas toujours l'aide nécessaire pour un sevrage tabagique, même si de plus en plus de maternités signent la Charte Maternité sans Tabac.
le tabac, à risque pour les mamans
« La vie en général est évidemment meilleure sans tabac et c'est encore plus vrai pour le moment particulier de la grossesse » explique  le Pr. Michel Delcroix, Président de l'APPRI-Maternité sans tabac en réponse à toutes les idées fausses qui circulent. Premier message à retenir : fumer (quel que soit le nombre de cigarettes) ou être victime de tabagisme passif est toujours nocif pour le développement du bébé. « Une femme enceinte qui fume maltraite son bébé sans le savoir car l'oxygénation ne se fait plus normalement et le bébé se trouve alors en manque d'oxygène avec parfois des intoxications suraigües, causes de lésions cérébrales irréversibles »  explique le Pr. Delcroix.
Autres risques encourus par les femmes enceintes fumeuses et leur bébé : saignements, anémies, fausses couches spontanées, accouchements prématurés, retard de croissance... A noter : le tabagisme passif entraîne les mêmes facteurs de risque que le tabagisme actif, d'où l'importance de sensibiliser et inciter les futurs papas à arrêter de fumer. En 2009, la nocivité du tabac pendant la grossesse est scientifiquement démontrée.
Arrêter de fumer, si possible avant 3 mois
« Arrêter de fumer pendant la grossesse et pendant l'allaitement, possible même lorsque l'on fume, est le meilleur comportement à adopter pour son bien-être et celui de son bébé »,  affirme le Pr. Delcroix.  A savoir aussi : en finir avec la cigarette à n'importe quel moment de la grossesse est toujours bénéfique et possible, dès lors que l'accompagnement par des personnels médicaux compétents est organisé.
En effet, selon une étude récente réalisée auprès de 2504 femmes enceintes et publiée fin mars dans le British Medical Journal, les bénéfices du sevrage tabagique sont importants même en cours de grossesse : les femmes qui arrêtent de fumer avant la quinzième semaine ont autant de chances d'accoucher à terme (pas de prématurité) de bébés d'un poids normal que celles qui ne fument pas. Par contre si le tabac n'est arrêté qu'après 3 mois, il y a une augmentation du risque d'accouchement prématuré (multiplié par 3) et de petit poids de naissance (doublement du risque).
De plus cette même étude démontre que, contrairement aux idées reçues, les femmes qui ont arrêté de fumer en début de grossesse ne sont pas plus stressées que les non-fumeuses ! Ces résultats rassurants soulignent donc les bénéfices du sevrage tabagique pendant les 3 premiers mois de grossesse, pour le bébé...comme pour la maman !

1 commentaire: