Menu

lundi 16 décembre 2013

Epidémie de tabac: dans l’étau des mégots


Les jeunes sont ivres de cigarette. Les chiffres rendus publics par la Coalition camerounaise contre le tabac  sont inquiétants. 44% d’élèves de moins de 15 ans ont déjà eu un contact avec le pétun. Une situation critique qui impose d’examiner plusieurs facteurs.  
Inconscience. De nombreux jeunes fument sans  la moindre crainte de ce qu’ils aspirent. Fumeurs actifs ou passifs ignorants, ils le font sans en mesurer les conséquences sur leur santé. Normal, la plupart sont à peine adolescents. Pour beaucoup, ce n’est qu’un jeu.
Imitation. Tout part souvent d’une observation de son entourage ou d’une simple envie de fumer, parce que les autres le font. Mais très vite, l’imitation se mue en habitude, avant de devenir  une passion et finalement une addiction. Facile d’imiter quand on voit son enseignant fumer pendant la pause. La finalité est inéluctablement la détérioration voire la destruction des poumons.
« Affirmation de soi ».  C’est nécessaire chez les jeunes. Ils en ont envie quand ils sont entre eux. Mais ils sont malheureusement de plus en plus nombreux à croire que la cigarette fera l’affaire. Erreur.
Banalisation. Avant, ils fumaient en cachette. Broussailles, vieux bâtiments loin des regards prohibitifs, etc. L’affaire était taboue. Aujourd’hui, les choses ont changé. Ils allument leur cigarette en pleine cour de récréation.
Tenez pour exemple, Lionel AWONO, élève dans un établissement confessionnel. Pour ce génie d’informatique, féru de football, impossible de jouer un match sans prendre comme il le dit laconiquement, un « bâton». D’aucuns parleront d’un acte isolé, mais d’autres vous avoueront que les camarades qui ont suivi Lionel dans cette balade tabagique se comptent désormais par dizaines. Sophie M., 16 ans, en classe de 3e s’abstient de le faire à l’école. Mais elle se rattrape lors des soirées arrosées avec « ses amis à la mode ». Ils disent le faire pour impressionner quitte à s’empoisonner. Eux au moins, en ont conscience.
Pourtant, ils sont sensibilisés. En fait, à bien voir, on se rend compte que ce mal a des sources parentales, amicales bref  environnementales. Ils ne sont pas les seuls fautifs.
Les conséquences néfastes et funestes, cependant, ce sont les jeunes fumeurs (d’abord) qui les subissent.  Elles s’imposent ensuite à leurs proches.
Depuis cinq ans, Lionel cherche désespérément à obtenir son probatoire C, après avoir raté trois fois son B.E.P.C.  Sophie, elle,  vient de subir les épreuves écrites du B.E.P.C., elle attend les résultats. Mais jusqu’où ira-t-elle avec la cigarette ? Saura-t-elle s’arrêter avant le cancer des poumons ? Il est peut être déjà trop tard. Sophie fume depuis qu’elle a dix ans.
Incursion au cœur d’un fléau qui tue à petit feu.  Le vécu quotidien d’une jeunesse enfumée qui voit ses rêves voler en fumée. 


Gaël de SOUZA            


1 commentaire:

  1. After doing some online research, I've ordered my first electronic cigarette kit on Vaporfi.

    RépondreSupprimer