Menu

mardi 29 avril 2014

Le vaporisateur à tabac, "un nouveau produit pour rendre les gens addicts"?

Japan Tobacco International lance en France Ploom présenté comme une nouvelle façon de consommer du tabac. Produit moins dangereux pour la santé que les cigarettes classiques ou simple stratégie commerciale de l'industrie du tabac? 

Un intermédiaire entre cigarettes classiques et électroniques? Nouveau venu sur le marché du tabac, Ploom, lancé mardi ressemble à une vapoteuse. Mais à l'intérieur pas de liquide à base ou non de nicotine, c'est du vrai tabac qui est vaporisé. Ploom utilise des capsules de tabac à usage unique à la manière des dosettes à café Nespresso. Le cigarettier Japan Tobacco International (Camel, Winston) est le premier en France à vendre ce nouveau type de produit, déjà commercialisé en Autriche et aux Etats-Unis par exemple. Il assure que la méthode est à "risque réduit". Info ou intox? Bertrand Dautzenberg* professeur de pneumologie et président de l'Office français contre le tabagisme dénonce une démarche purement commerciale correspondant à une offensive de l'industrie du tabac. Interview avec celui qui a coordonné le rapport d'experts sur la cigarette électronique. 


Ploom est présenté comme un "produit à risque réduit". Est-ce le cas?
On ne dispose pas du début de l'ombre d'une preuve que cela ne provoque aucun dégât sur la santé. Qu'ils apportent des études qui vont en ce sens! Mais ce que je sais, c'est que la loi française interdit de dire qu'un produit qui contient du tabac est moins nocif qu'un autre. On a affaire à des personnes qui veulent rendre addicts les gens. Ploom est à ce titre à mettre à la poubelle! D'autant que qu'il contient du tabac et donc des nitrosamines ce qui signifie qu'avec, on respire des substances cancérogènes de façon certaine. 

Ce ne peut pas être une alternative aux cigarettes?
Non. Le tabac tue. L'alternative au tabac, c'est d'arrêter. Ploom est un nouveau produit de l'industrie du tabac, il répond à une stratégie clairement commerciale. On a déjà eu le coup avec les cigarettes à filtres "vendues" comme moins toxiques alors qu'elles tuent la moitié des gens qui les consomment. Dans les années 1980, des produits équivalents à Ploom avaient été lancés mais ils n'avaient pas marché à l'époque. Les industriels les ressortent aujourd'hui face à la concurrence de la cigarette électronique. Ce type de produit a pour seule ambition de maintenir le tabac sur le marché européen face à la baisse des ventes des cigarettes. La façon de libérer du tabac pendant dix minutes, soit deux fois plus de temps qu'une cigarette classique, c'est idéal pour rendre les gens addicts. 

Faut-il interdire ces nouveaux produits?
Non. Comme la cigarette n'est pas interdite, on ne va pas interdire Ploom et ses équivalents. En revanche, ils doivent être encadrés avec une interdiction de publicité et de vente aux moins de 18 ans, des avertissements sanitaires et un taux de taxation à 80%.

Et la cigarette électronique?
Les directives européennes qui vont sortir définissent clairement la cigarette électronique comme ne contenant pas de tabac. Ploom n'est donc en aucun cas une cigarette électronique. En tant que médecin, je suis également contre la cigarette électronique mais je suis encore plus contre le tabac. La cigarette électronique doit permettre d'arrêter de fumer. L'objectif est clair: à terme, il faut arrêter la cigarette électronique également. 

1 commentaire:

  1. I got my first electronic cigarette kit off of Vaporfi, and I think its the best kit.

    RépondreSupprimer