Menu

jeudi 25 juillet 2013

France : bientôt des plages sans tabac

Cette action qui vise à limiter le tabagisme passif vise également la protection de la nature.

Et si les plages devenaient non-fumeurs. Dans une interview accordée à nos confrères du Journal du Dimanche. fr, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a évoqué les moyens à mettre en place pour lutter contre le tabagisme : « Il faut instaurer davantage de lieux publics sans tabac. Je souhaite que des villes s'engagent dans cette voie par le dialogue et créent des espaces sans tabac qui pourraient être des parcs, des cités universitaires, des plages, devant les écoles. »
Rappelons que le tabagisme, considéré comme la première cause de mortalité évitable selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), serait responsable de 73 000 décès par an en France. Certaines villes n'ont d'ailleurs pas attendu la proposition de loi de la ministre pour créer des plages sans tabac. On peut ainsi, par exemple, en trouver à Nice, La Ciotat, et même Saint-Malo depuis cet été.
Faisant suite à  l'augmentation récente du prix des paquets de cigarettes de 20 centimes, cette évocation de la ministre française de la santé, s’est déjà faite nombre d’ami.
Ceci, d’autant plus q’un mégot de cigarette peut mettre jusqu’à dix ans avant de se décomposer dans la nature. Mais en plus de la pollution, il y a aussi le problème du tabagisme passif. La fumée qui gêne ceux qui ne fument pas. Ensuite, en limitant les espaces fumeurs, Marisol Touraine espère réduire les incitations à la consommation du tabac.
Pour l’heure, ce n’est qu’un projet. Pourtant, des plages non-fumeurs existent déjà à l’initiative de certaines communes. C’est le cas de la Ciotat (première plage non-fumeur de France), de Nice, d’Ouistreham ou encore de Saint-Malo.

Au Cameroun où 17,5% de la population soit 3.675000  personnes sont fumeurs, aucune mesure n’a encore été prise pour protéger le reste de la population et la nature. Quand-on sait que le tabac tue 50% de ses consommateurs,  l’adoption d’une loi anti-tabac c’est d’être un besoin, elle devient une nécessite pour le sauvetage des vies des populations d’un pays.

1 commentaire: