Menu

vendredi 15 mai 2015

Cameroun/Tabagisme: Quand la pédagogie s'associe à la lutte


A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, qui a lieu le 31 mai, la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) a lancé un concours d'affiche et de poème à destination des adolescents sur ce fléau qui cause 66000 décès par an au Cameroun.
«Je ne suis pas la marionnette d'une cigarette». Tel est le slogan choisi par la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) pour le lancement de la première édition du concours d'affiche et de poème. D’après Flore Ndembiyembe, présidente de la C3T, le but est de «créer un environnement défavorable au tabac et impliquer les adolescents dans la prévention auprès des plus jeunes ». Les «ados» devront exprimer leurs arguments pour ne pas être un jour la marionnette d'une cigarette, renchérit la présidente de la C3T.
Pour cette première édition, les établissements scolaires retenus sont le collège Jean Tabi (premier dans le palmarès 2014 des lycées et collèges de l'Office du baccalauréat du Cameroun) et le collège François-Xavier Vogt (deuxième dans le même classement).
Selon la première enquête sur le tabagisme en milieu jeune au Cameroun intitulée Global Youth Tobacco Survey - Cameroun 2008, la prévalence du
tabagisme chez les jeunes de moins de 15 ans est de 15 %. L’étude précise que ce pourcentage est beaucoup plus élevé en milieu scolaire où 44 % d'élèves ont déjà eu un contact avec le tabac. De plus, l’enquête note que 6,4 % d'élèves ont reçu des cigarettes gratuites des représentants de compagnies de tabac.
Parmi ces adolescents qui ont fumé leur première cigarette entre 11 et 15, la moitié va continuer à fumer par la suite, mentionne la Global Youth Tobacco Survey-Cameroun.
La récente enquête sur le tabagisme chez les adultes fait état de ce qu’une personne environ meurt toutes les six secondes du fait du tabagisme. L’étude menée en 2013 par l’Organisation mondiale de la santé en partenariat avec le ministère de la Santé publique et l’Institut national de la statistique (Ins) révèle que le taux d’accroissement de la consommation du tabac est de l’ordre de 4,3 % au Cameroun. Le tabac cause environ 66 000 décès chaque année au Cameroun.
Benjamin Ombé

1 commentaire: